Femmes en verre 

 

Dès l'école de Beaux-Arts à Buenos Aires, Nora Golic récupère des objets cueillis dans les rues des diverses villes d'ici et d'ailleurs. Son défi devient de créer des œuvres à partir de rebuts connus, reconnaissables.


Puis, l'artiste en vient à récupérer les femmes comme on récupère les objets pour leur donner une deuxième vie. Les rebuts trouvent une vocation artistique et les femmes reconstruites à partir d'anciens fragments sont ainsi représentées grâce à leur capacité de changement et l'impact de leurs actions.

 

Ses œuvres sont fondamentalement urbaines. Les matériaux utilisés, traditionnels ou contemporains, sont le reflet du passé et du présent.  Ils se juxtaposent pour illustrer le souci d'une consommation responsable. Bouts de métal, de bois, des boutons, etc. sont déjà prêts à être recyclés et assemblés sur verre. Le verre sert de support pour sa transparence, sa couleur et sa texture. Ces qualités évoquent ainsi la sensibilité et la fragilité de l'état humain.

 

Les femmes en verre sont une représentation partielle de chaque femme qui tisse, détisse et retisse chaque jour sa réalité.  Un petit hommage à nous toutes...